Brève d'Allemagne 4: Kalorien

Publié le par Maylala


Les Allemands n'ont, je crois, aucun sens de la mesure.

Je dis ça parce que je n'ai pas vu une seule pâtisserie, en Allemagne, dans la vitrine de laquelle il y ait eu un gâteau de taille raisonnable. Et par raisonnable, j'entends: un gâteau que peut contenir un estomac normal.

 

 

Un jour où j'ai voulu goûter à un innocent "gâteau de saison", on m'a apporté à peu près ça:

Image-16-copie-2.png
Ne vous fiez pas à votre instinct! Ça a l'air un peu bon mais d'abord, il n'y a pas d'échelle (la part de base n'entre pas dans mes deux mains jointes, et j'ai de grandes mains). Et ensuite... génoise frangipane fruits gélatine sucre amandes crème.


En gros, le principe d'une forêt noire ++, qui est le gâteau le plus traumatisant au monde [présenté comme le clou de ton anniversaire alors que tu as huit ans et que quand on te dit chocolat et cerises tu prends une immense bouchée enthousiaste le coeur grand ouvert et que tu découvres de la génoise mouillée, des cerises mauves/noires imbibées d'un truc alcoolisé quand même, et perdus dans de la crème trop grasse, des copeaux de chocolat bien trop minables pour compenser et que là tu réalises que dans ce monde on ne respecte vraiment rien, les anniversaires les cerises et le chocolat, même le plus sacré y passe.]
 

Les forêts noires sont des pâtisseries allemandes (en V.O Schwarzwälder Kirschtorte) ce qui aurait dû m'inciter à la prudence mais non, j'ai investi émotionnellement dans ce dessert (entre le moment où j'ai vu l'affiche et celui où j'ai craqué, y mettant même mes derniers euros en poche plutôt que de les consacrer à une bonne vieille bière), et voilà.

La tragédie de mes huit ans renouvellée.




Chers messieurs mesdames les Allemands, peut-être que je ne comprends rien à rien, peut-être est-ce dû à ce qu'on nomme "le fossé culturel", mais ne pensez-vous pas que bien manger consiste aussi en apprécier chaque bouchée, en pouvoir séparer les textures, les parfums,  et que ceux-ci peuvent être assortis plus subtilement qu'en étant... empilés? Et ai-je si tort de penser que le but n'est pas uniquement de défoncer tous ses A.J.R qu'il ne faut pas en un goûter?

 

 

 

Je vous prie cependant de ne pas me croire picoreuse: je peux manger comme quatre (soit comme deux allemands, à peu près). A condition que l'on me propose quelque chose de très très bon.


Par exemple, je suis tout à fait partante ici et maintenant pour mon poids en Apfelstrudeln.
Je ne les ai découverts que dans mes derniers jours en Allemagne, et ils ont réussi. Je suis absolument, totalement réconciliée avec la "Gastro" allemande sucrée.

http://blogs.ionis-group.com/iseg/bordeaux/gastronomie/media/Apfelstrudel.jpg

Publié dans brèves d'Allemagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

k. 09/10/2011 21:19



Bon moi non plus je suis pas super fan des forêts noires, ni d'aucun gâteau crémeux quel qu'il soit, je sais, je suis facilement écoeurable...
En revanche le chocolat pur chocolat ! miam !
Et l'appelstrudel aussi j'aime bien, mais c'est pas sérieux, à l'heure qu'il est je vais me coucher et j'ai faim, c'est malin :( 



Maylala 10/10/2011 07:58



Ce soir chez moi, c'est gâteau patates, pas mal non plus n'est-ce pas?


(Et je te souhaite de lire ce commentaire vers midi :) )