Brève d'Allemagne 6: Comme M...on Blog?

Publié le par Maylala


Comme je le disais, en Allemagne, en Maths, que mes parents mes profs et ceux qui parmi vous paient des impôts à l'état français pour financer ces branleurs d' étudiants me pardonnent... je n'ai pas fait grand-chose. (On me pardonnera peut-être plus aisément en considérant que parmi la foule de mots des Maths allemands, le moins décourageant de ceux que j'ai entendu- le seul que j'ai retenu - a été "Körpererwarterung").

Aussi ai-je été surprise, un jour, me rendant en cours (quand même), d'être si violemment interpellée par ceci:



Image-20.png

 

Mais étaient-ce vraiment les chiffres, les + et les * (une structure d'anneau?) qui avaient attiré mon attention? Certes non. Ce qui avait retenu mon regard et mes pensées était, apposé en plein jour sur les portes de  presque toutes les maisons de la rue que je parcourais, cet assortiment particulier de lettres:
 
                                                                                         C    M    B


Si ceci ne vous dit rien, il n'y a pas de mal, le phénomène me semble être passé de mode. Le grand frère du sigle, par contre, le fameux DTC, doit vous faire tilt dans la tête, ne serait-ce parce que j'en ai parlé ici.
DTC, enfant miraculeux de la traduction d'un jeu de mot en anglais ("in Uranus") et de je-ne-sais-quelle-bande-de-geeks qui en ont fait, en français, un phénomène... énorme.


CMB, donc. (*)


Sur les portes allemandes (et j'ai vu que les panonceaux étaient répandus bien au-delà de cette rue particulière, et jusque sur un hôtel de Cologne), seules les lettres m'avaient semblé constantes. Les chiffres, eux, différaient légèrement, me laissant tout de même un sentiment d'unité que je n'arrivais à attribuer à rien.

20*C+M+B+06, par exemple.


Pour me donner bonne conscience, le cerveau abruti par les maths allemandes environnantes (et la très belle voix à la Arte de mon professeur), j'avais pris la ferme décision de déchiffrer le code, quoi qu'il men coûte.

Au bout de deux heures (de travail intellectuel intense), c'était clair. Il y avait des erreurs de parenthèses et de signes, et assurément, chez tous ces allemands, l'Homme de la maison s'était dit: "Il me faut absolument informer les passants que la longueur de ma porte vaut exactement 20*(CMB)+06 cm".

Mais une application numérique plus tard (avec une hauteur de porte raisonnable et aléatoire de 2m06), je constatais qu'il n'y aurait pas de quoi s'enorgueillir, et décidais que probablement, je n'attaquais pas le mystère par le bon bout.



C'est une amie allemande, donc détentrice du Secret, qui finalement m'aura tout dit, et vous allez voir que je n'y étais pas, mais alors pas du tout.


Ça dit à quelqu'un de deviner, avec indices et cetera, ou alors je balance tout?

 

 

 

 

Bon, disons juste que si quelqu'un trouve en quoi le lien est un indice (ça m'étonnerait que  quelqu'un puisse aller plus loin), je lui envoie une carte postale. Une belle carte venue d'une île tropicale, toute remplie de soleil!

 





(*): Bien sûr, ceci ne fonctionne pas pour moi, ce qui est profondément injuste.

Publié dans brèves d'Allemagne

Commenter cet article

Chriss 16/11/2011 10:35



Je ne connaissais pas du tout. J'ai fini par trouver sur le net.
Pas mal !!!



Maylala 17/11/2011 16:07



Sympa n'est-ce pas?


Alors, une carte postale pour la route?


 



Jayce 16/11/2011 10:25



Comme Ma Bite !!! ( arf.. puisqu'il fallait bien la faire...)



Maylala 17/11/2011 16:06



C'est bien, tu es probablement un nolife accompli! :p