L'argument du "créationnisme", inc.

Publié le par Maylala

Est-ce que j'ai déjà mentionné ici mon amour pour le Jardin des Plantes?
J'y ai amené Carrie, mon américaine qui me prend pour une brebis égarée. Et, hasard du calendrier horticole, les rosiers étaient tous en fleurs dans le petit jardin qui y est intégralement consacré, et qui, oui, était beau à en pleurer.

"You see, so much beauty, it's a proof that God exists and has created it" me souffle ma bergère.
(Bon, à chaque fois c'est de la transcription niveau gougle trad au carré, c'est à dire de son anglais à mon oreille à mon français, puis de ce français déjà bancal à mon anglais carrément douteux)

Alors, j'aurais eu tout plein de choses à répondre, mais ça n'avait rien de facile, à froid, en anglais, et des larmes plein les yeux (satanées roses).

Evacuons donc ma frustration.


D'abord, je ne dis pas que Carrie, et que les gens qui pensent comme elle ont tort. Je dis juste qu'ils ne détiennent pas la seule explication possible.


Ca, c'est fait. Bon, déjà, bien sûr la beauté, c'est subjectif. On trouve sûrement beau ce qu'on a été conditionnés à voir beau, il y a des cultures du beau comme du bon comme du droit, et puis d'ailleurs, sur Terre, ya pas mal de moche assez universel (cadeau, mais revenez après, hein, même si Paul Binocle est un... dieu).


Idem pour la cyclicité la petitesse la grandeur l'harmonie, et à peu près tout ce que l'on voit de magique dans notre environnement.
C'est un peu comme si quelqu'un disait "Incroyable! J'ai 10 doigts, comme le nombre de chiffres, quoi!".


Au passage, et c'est un argument de même niveau, quand les gens prétendent voir l'oeuvre de Dieu quelque part, ils sous entendent par là qu'il doit y avoir une conscience "là-dessous", et accessoirement des sentiments, du sens du beau, de l'intelligence, et en tout cas une intention, bref, des attributs humains. J'ai compris qu'on est supposés avoir été créés à son image. Mais il faut bien admettre que du coup, ce fameux Dieu a tout l'air d'être lui aussi une de nos inventions.


Et pour en remettre une couche sur les angles de vue différents: le monde est complexe, le monde fonctionne, c'est fou que je sois de ce monde là. Mais s'il n'était pas complexe, s'il ne fonctionnait pas, nous n'existerions pas pour le constater!

Plus globalement, quelqu'un me dit:
 "Incroyable que le spermatozoïde qui a gagné la course était celui qui transportait mes gènes à moi... il y avait une chance sur un million que ça arrive!"...
...je réponds que ce "moi" ne peut être employé que par une personne vivante, et que prenez n'importe quelle personne vivante, alors il y a 100% de chances pour que celle-ci vienne d'un spermatozoïde gagnant. (d'une façon ou d'une autre)

Autrement dit, les autres personnes que ces autres spermatozoïdes auraient pu créer ne sont pas là pour dire "oh zut, manqué". Il n'y a pas d'autres personnes. Exister n'est pas un cadeau, car il y a soit exister soit rien, et rien, ça ne compte pas: s'il n'y avait que du rien, il n'y aurait pas le constat du rien... donc (bon, un peu rapide le "donc") le rien ne peut pas exister.

 

Bon, c'est fini pour cette nuit, et once again, je respecte les autres opinions, je ne refuse d'ailleurs jamais une discussion à ce sujet vous l'aurez peut être compris .

La prochaine fois, je prévois du moins fumeusement théorique (mais probablement toujours sans queue ni tête), du plus human powaa, venez ça va être amusant.

 

Commenter cet article