Gens- Le type fort en Maths

Publié le par Maylala

 

Le type fort en Maths, c'est Chuck Norris. Il n'a pas besoin de prof.  C'est le prof qui a besoin de lui.

" Non. Ça c'est faux. "
" Y'avait plus simple, beaucoup plus simple. Plus long, mais plus intuitif. "

" On peut pas passer sur ça? On a fait exactement la même chose pour démontrer le Lemme 3.5.6.b). " *



Bien sûr, le type fort en Maths se souvient aussi distinctement du cours de la semaine dernière que du cours d'introduction à la matière dont tu as oublié l'existence d'il y a deux ans.

" C'est faux. Je me souviens distinctement d'avoir vu un contre exemple à ça il y a deux ans. Alors soit c'est faux, soit il manque une hypothèse. Enfin, si il manque une hypothèse, c'est que sans l'hypothèse, c'est faux. Donc c'est faux dans tous les cas. CQFD. Lol. "

 

 


Et bien sûr, il suppose que c'est pour tout le monde pareil.



Et si c'est pas pour tout le monde pareil, tant pis, il aime beaucoup les rappels.

" Alors là, je vais re-démontrer le Théorème Tueur 56ème du nom. Et, en passant, faire remarquer que tout l'exercice n'en est qu'un cas particulier. "
" Oh, et puis je ne vais pas exactement faire la démonstration qu'on a vue. J'ai envie de vous montrer une autre façon de voir. "

 

 


Le type fort en Maths, pour te montrer une autre façon de voir, il fait des flèches et des dessins.

" Vous devez comprendre que ça revient exactement au même! "

Et il précise, pour le bien de tous:

" C'est important! "

 

 

 

 Bien sûr, il en profite pour révéler sa super-astuce pour tracer à coup sûr un triangle quelconque.
Ou bien, il ne sait pas faire un cercle, du tout du tout. Mais...

" On s'en fiche. C'est un concept. "




De même, il écrit exactement pareil les grands "X" et les petits "x", ou, en plus étonnant, les "1" et les "f".
Bien sûr, en réfléchissant (longtemps), tu peux savoir si là c'est un 1 là c'est un x là c'est une tâche sur le tableau.
Sauf que le type fort en Maths, ses idées fusent, il virevolte d'un point à l'autre, il a les yeux exorbités, la voix exaltée... Alors t'attendre, il y pense pas, et puis il a pas le temps.

 




Le type fort en Maths, il va faire chercheur, avoir des idées révolutionnaires, tutoyer les plus grands. Il ne va pas se contenter de réussir son année, ce qui ne lui coûterait aucun effort, non, il ne va pas non plus simplement "majorer", non... il va écraser tout le monde. 

 




Alors pendant que tu recopies tant bien que mal ce qu'il fait, tu te dis qu'il a beau être fort en Maths, eh ben, il ferait un bien mauvais prof (na!). Et puis qu'il n'est pas non plus siiii fort que ça. Et puis qu'il a une sale tête. Et sûrement pas d'amis.



Et puis ta conscience soudain se manifeste, tu te demandes... Est-ce que je suis très honnête avec moi-même, là?



Et à ce moment précis... Une main tremblante se lève, désigne la troisième ligne d'un immonde calcul d'intégrale qui remplit tout le tableau, et sans attendre la question, le type fort en Maths dit exactement ce qu'il ne fallait pas.

 

" C'est trivial. Alors je ne l'expliquerai pas "

 

 

 

A ces mots, tes doutes sur ta bonne foi décèdent en un sursaut, foudroyés.



Le type fort en Maths mérite de mourir. Lentement. Seul. Dévoré par ses chats.

 

 

 

 

 

 

*: remarque à valoir pour tous les entre guillemets... OverBlog est si cruel, je n'ai pas accès à la police du LateX! Ça aurait été tellement marrant!


Ah, et à propos de marrant:

 


Image-16-copie-1.png

 

Publié dans gens

Commenter cet article

k. 02/07/2011 20:09



Bon. Moi à la base j'aime pas du tout les maths. Même, j'y comprends rien. Mais j'aime bien qu'on cite Chuck Norris et ton article m'a fait rigoler.



Maylala 03/07/2011 22:28



Je comprends bien que ça ne passionne pas tout le monde, moi même des fois je t'avoue... :)


Ah, et puisque tu aimes bien, je te confie mon Chuck Norris fact préféré (et toujours dans les Maths):


Chuck Norris, il a compté jusqu'à l'infini... deux fois!