Oh et on n'a pas de cimetières, parce qu'on mange vraiment de tout! - partie 1

Publié le par Maylala


J'ai été conviée il y a peu à un repas... un peu spécial.

Mes hôtes étaient un couple "mixte": mari métropolitain, femme réunionnaise. Autour de la table étaient donc réunis des invités originaires des deux hémisphères. Pour extrêmes, à ma droite une blonde, la trentaine, une qui dit tout le temps "putain", à ma gauche, un petit créole de peut-être vingt ans, tout fraîchement débarqué pour trouver du boulot. Et, au milieu, des créoles, des non créoles, et des "demi" (zoréoles, pour ceux qui suivent), tous passablement égayés par quelques verres de punch coco, ainsi qu'une ribambelle d'enfants et de nintendo ds.

Arrive le moment où la maîtresse de maison peut se servir. Au menu: rôti de porc. Comme elle a attendu que tout le monde ait tout ce qu'il lui faut, et comme tout le monde est quelqu'un qui a bon appétit, il reste au milieu du plat un gros os décharné, qu'elle est toute contente de mettre dans son assiette, et de commencer à déguster.

...

- Oh la la la la, dit la blonde. Je ne comprends pas que tu puisses faire ça.
(Regard vers son petit chien.)
- A la Réunion c'est un morceau de choix, ça. Ma mère, dans les fey' banane...
- Ah oui je connais ça! Et dans ces feuilles, vous mangez avec les mains, c'est ça?
- Moi quand j'y étais, on me l'a proposé, mais je n'ai pas pu.
- C'est ton truc ou ça ne l'est pas, hein. Et puis mine de rien, ce n'est pas facile!

Entre le convive didactique, le curieux, le courageux et le conciliant s'engage alors une discussion sur les moeurs alimentaires de l'île de La Réunion.
 

On oscille dangereusement entre l'échange culturel...

- Un cabri? En français, c'est un truc avec des cornes qui sautille dans les montagnes non?
- Non, le dico dit que c'est le petit de la chèvre.
- A la réunion, c'est une chèvre, c'est tout.


... et le feu de camp, avec l'histoire qui fait peeuur:

- Et ils leur tranchent la tête!
- Devant tout le monde?
- Oui, un sacrifice, quoi.
- Et puis ils réservent les parties pour les invités de marque.
- Les parties...?
- Oui, les testicules, quoi.


Jusque là, tout va bien. La blonde ne s'est tout de même pas privée de rappeler à notre bon sens que les chèvres ne servent qu'à faire du fromage, et d'émettre des glapissements aigus aux moments opportuns.

Jusque là, en fait, les réunionnais n'ont pas vraiment parlé à la première personne. Aucun d'eux (de nous) n'a réellement copiné avec Shiva, et souvent les non-initiés, même natifs de l'île ont du mal avec les sacrifices. (Personnellement, je ne suis même pas fichue de voir tuer une poule péi, mais moi je suis un cas desespéré)

Jusque là, donc, personne de présent ne s'est réellement senti insulté. Ce qui n'empêche pas de sentir venir...



- Il y a un plat à La Réunion, c'est considéré comme du caviar tellement c'est bon. Des bichiques ils appellent ça.
- Mmmhh j'ai faim!
- Des tout petits poissons. Des alevins.
- Putain quelle horrrrreeeeeuuuuurrr!!!
- Ah ah ah quand j'y étais avec ma belle soeur elle m'a vu en préparer, elle pensait que j'allais couper la tête et la queue! Les poissons font deux cm, ça coûte 50 euros le kilo, et je vais couper chaque petit truc encore ah ah ah ah!
- Putain mais ça doit croquer sous la dent!!
- C'est ça qui est bon!
- Et puis pour ce qui croque sous la dent, on mange un autre truc aussi...
- Ah la blonde, tu vas adorer ça!
- Des guêpes! Ils mangent des larves de guêpe! Ils les font frire!
- Aaaaaaaarrrrrrrghh mais c'est dégueulasse, putain!
- C'est une autre culture, c'est tout. Et puis ça s'est toujours fait comme ça, les différents peuples ont toujours conçu leur cuisine à partir de leur environnement, et puis c'est tout à fait naturel, quand on a faim, de chercher à manger tout ce qui est comestible. Et puis c'est très bon, et c'est bien que de la créativité...
- En Afrique ils mangent des cafards! En Afrique ils mangent des cafards! Et en Chine ils les mangent enrobés de chocolat!

 


Jeu de l'été: Dans ce dialogue, retrouve les répliques de la blonde. Bonne chance, elles sont bien cachées!

Et tiens, retrouve aussi la tentative de la narratrice en faveur de l'amitié des peuples. Indice: elle est soldée avant même d'être complète par un cafardeux échec!


- Oté la Rényon i manque à moin là! Et ou coné quoi i manque a moin aussi?

Du créole. Mais le petit jeune fraîchement débarqué ne s'adresse pas à la composante créolophone du groupe. Et s'il salive, ce n'est pas à l'idée d'un plat exotique. Non, c'est autre chose qu'il savoure d'avance. Il se tourne vers... la blonde (héroïne de cette histoire, vous aurez compris), et:

- Ou coné cé quoi d'tang? Tang mi di a ou. Un tang, cé un hérisson.


Image-31.png

[note 1: Cette photo est tirée de ce site et il y en avait bien d'autres mais rien d'aussi mignon. En vrai, ce n'est pas toujours aussi joli. Là, c'est un bébé. On est super civilisés on ne mange pas les bébés, on attend qu'ils deviennent moches.]


[note 2: L'histoire ne s'est peut-être pas déroulée exactement comme je le raconte, j'arrange pour faire plus joli déjà, peut-être la blonde n'était même pas blonde, par exemple, et puis il se peut que la guêpe soit venue avant les bichiques, je ne sais plus, il faudra demander à Darwin (qu'il est doux de s'auto-linker au printemps) (et de faire des blagues nulles aussi).
Et aussi, c'est peut-être un peu parce que j'aime bien le punch coco.]

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pepita 25/04/2011 06:36



Koukou !


Mi dekouv out blog (in gatir si la paj Jayce).


Koman le zoli ti tang la :-) !


Le komik e le tris an minm tan out zistwar diné, le sitelman stereotipé, e an minm tan, mi rokoné amwin in pe osi...


 



Maylala 25/04/2011 12:12



Ou trouv ossi? Si i resté ti é joli koma, mi gardré bien in dan la kour et marmaille i pouré joue ek lu!


Ou rokoné a ou dan kel personaj? Lé stéréotipé in pè exprè ou koné, mé la presk ariv koma!


 


En tout cas j'espère que tu reviendras, en particulier pour la suite de l'article, j'aimerais recueillir des opinions, il y a sujet à débattre. (et puis des lecteurs ça fait toujours plaisir!)