Unbestimmt* - partie 1

Publié le par Maylala


Avant-hier, deux femmes ont été mariées civilement en France!
On félicite Stéphane et Elise, on complimente Elise et Stéphanie...

Non non, pas de faute de frappe ici. Une faute d'état civil, peut-être...


http://www.cerfdellier.com/images/sujet-de-mariage-gay-femmes-15-cm-medium.jpg




Connaissez-vous l'argument de la définition?

C'est celui qui consiste à refuser à une entité l'entrée dans un certain système, au nom de la définition de ce système.

 
Voici un lien vers l'article que j'ai lu au sujet de ce mariage. Si vous parcourez les commentaires (ce que je recommande, en particulier pour les passages "mais que fait l'UMP??"), vous lirez un peu de tout (et je n'ai pas l'intention de débattre de tout dans cet article).


Ce qui m'interroge ici, c'est l'argument de la définition qui y est régulièrement utilisé: le mot "mariage" désignant l'union d'un homme et d'une femme, il ne peut pas être utilisé pour des couples homosexuels.

Point.

Comme si cela suffisait. Comme si c'était dans l'application non exacte du mot que résidait le problème.



Or ce n'est pas là qu'est le "problème". S'il ne s'agissait que d'un mot, alors il suffirait d'en changer. De conserver les mêmes droits et devoirs (je ne vous parle donc pas d'un PACS), et d'appeler cette nouvelle institution, ouverte aux couples homosexuels, "union maritale" (par exemple - c'est ce que quelqu'un propose sur le site). Or, on le proposerait que ça ne suffirait pas.



Ce qui me dérange dans l'emploi de cet argument de la définition, c'est l'aspect de "bon sens" qu'il revêt.
Dès qu'on dit faire appel au bon sens, le problème semble devenir extrêmement simple, et ne plus nécessiter de réflexion.
Et tromper les gens sur ce qu'est le bon sens, qui est paraît-il la chose au monde la mieux partagée, c'est ce que j'appelle se jouer des gens. Tricher.






Cela ne signifie pas que l'argument de la définition ne fait pas sens. Je dis qu'il faut juste l'expliquer.


Débattant du cas de l'entrée de la Turquie en Europe (la Turquie n'est pas en Europe géographiquement blablabla) hier, je me suis vue rappeler que les définitions servent avant tout à limiter ce qu'on ne veut pas être illimité.

Pas d'Union Européenne qui puisse devenir une Union Eurasienne ou autre chose ou une union carrément Mondiale. Pas de mariage que l'on puisse étendre d'abord aux couples gays, puis aux couples humain/animal, humain/objet même, ou pas aux ententes de trois quatre cinq ou plus de personnes.



Je comprends bien. Oui, il faut des limites. Oui, il faut peut-être, à un moment, décider de s'arrêter.


Sauf que je vois des différences fondamentales entre les mariages un peu farfelus dont j'ai évoqué la possibilité et ceux entre deux hommes ou entre deux femmes. Et donc, la possibilité d'instaurer une autre frontière, située juste après le mariage homosexuel, et qui soit une frontière très très sensée!

 

D'abord, pour les couples "un peu étranges": une limite infranchissable est celle du consentement.

Je ne sais pas, peut-être que dans quelques milliers d'années, on dira que la liberté est quelque chose de très surfait, dont on se passe facilement, mais je pense que pendant encore longtemps, on va en rester au modèle où légalement, il faudra dire "OUI".

Ensuite... Je n'ai pas d'argument contre les mariages en trio. A part cette histoire comme quoi le trio mène au quatuor qui mène et cetera, et le but n'est peut-être pas d'entrer au livre des records. (Je rappelle que je n'y connais rien, et pour le coup, que je n'ai pas d'avis. Juste au cas où.)



En revanche, j'ai un argument pour dire que le mariage homosexuel ne devrait différer en rien du mariage traditionnel.

C'est un argument moderne, et c'est pour ça qu'il n'était pas entré en compte autrefois.
C'est un argument moderne, et je pense que c'est en fonction d'arguments modernes qu'il faut revoir ses définitions, ses limites.
C'est un argument qui dit qu'aujourd'hui, l'ancienne définition n'a plus sens.

Et cet argument est: Un sexe, ce n'est plus rien. 

 

 

(A suivre!)




* : "unbestimmt" signifie "indéfini". C'était dans le titre de l'avant dernier article (tout à fait lié), mais on m'a soufflé que vous n'iriez pas le googletraduire, du coup, ça m'a donné l'occasion de le recycler.

Commenter cet article